antiquaille


antiquaille

antiquaille [ ɑ̃tikaj ] n. f.
• 1671; « l'Antiquité » 1507; it. anticaglia, de antico « antique »
Péj. Antiquité ou objet ancien sans valeur. vieillerie.

antiquaille nom féminin (italien anticaglia, du latin antiquus, ancien) Familier. Objet ancien de peu de valeur. ● antiquaille (synonymes) nom féminin (italien anticaglia, du latin antiquus, ancien) Familier. Objet ancien de peu de valeur.
Synonymes :

antiquaille
n. f. Fam., péjor. Objet ancien de peu de valeur. Syn. vieillerie.

⇒ANTIQUAILLE, subst. fém.
Fam. et péj.
A.— [Empl. le plus souvent au plur.; au sing. il prend gén. la valeur d'un coll.] Objet plus ou moins ancien, de peu de valeur ou considéré comme tel. Synon. antiquaillerie :
1. ... le bon Schmucke, en traitant ces magnificences de primporions et déplorant la manie de Pons, avait inculqué son mépris pour ces antiquailles à la portière et garanti le musée Pons de toute invasion pendant fort longtemps.
BALZAC, Le Cousin Pons, 1847, p. 137.
2. La salle était assez grande, sombre, lourdement abritée du jour par d'énormes tentures bleues étouffantes, qui masquaient la fenêtre. Il y régnait un fort parfum de benjoin et d'essence d'Orient. Dans un désordre voulu, des fauteuils voilés de housses comme des fantômes, des guéridons, des sellettes, des antiquailles, un secrétaire Louis XV, un bureau de même époque, d'un fort joli dessin, mais qui fléchissait par le milieu, des coussins, un divan Récamier, encombraient tout le salon.
VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 153.
Rem. JOSSIER 1881 distingue antiquités de antiquailles comme suit : Quand les objets ,,sont de peu d'importance ou de peu de valeur, on les désigne par mépris sous le nom d'antiquailles`` (s.v. antiquités).
B.— P. ext.
1. [Désignant un inanimé abstr.] Idée, institution désuète, périmée :
3. L'autorité commet sur ce point une étrange bévue, elle craint la nouveauté!!! c'est au contraire ce qu'elle doit désirer; on ne lui a jamais donné de nouveautés, tous les systèmes philosophiques sont des antiquailles replâtrées, roulant toujours sur les mêmes pivots, sur l'incohérence des ménages et cultures, et la concurrence de fourberie en commerce.
FOURIER, Le Nouv. monde industr., 1830, p. 45.
2. Vx. [Désignant une pers.] Personne âgée, décrépite :
4. Vils roturiers,
Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.
Je veux citer les plus marquants,
Bien qu'après coup tous ces croquants
Osent me traiter d'antiquaille :
Je ne suis aux yeux des malins
Qu'une savonnette à vilains.
BÉRANGER, Chansons, t. 2, 1829, p. 220.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Fin XVe s. « débris ou imitation de l'art grec et romain » (O. DE S. GELAIS, Eneid., B.N. 861, f° 62b ds GDF. Compl. : Avançons nous, car je voy les murailles, Les haultes tours et fieres antiquailles, Des grans cyclopes l'eminent edifice); 2. 1671 devenu péj. « chose de peu de valeur, surannée » (CORNEILLE, Poés. div. La Défense des fables ds DG : Tous ces vieux ornements, traitez-les d'antiquailles).
Empr. à l'ital. anticaglia (SAR. 1920, p. 42; WIND 1928, p. 117; SAIN. Lang. Rab. t. 1 1922, p. 62) attesté dep. le XIVe s. au sens de « ruines, antiquités archéologiques » (G. Villani [1280-1348] 3-I ds BATT.) dep. le XVIe s. au sens de ,,objet ancien, d'antiquaire`` (Cellini [1500-1571] I-27 [73] ibid.). Dep. le XVIe s., devenu péj. au sens de « objet ancien, abîmé », se dit ensuite d'une personne, d'un écrit, d'une idée (Berni [1498-1535] 154, ibid.). Ital. anticaglia, dér. de antico « ancien » (antique); suff. coll. -aglia.
STAT. — Fréq. abs. littér. :35.
BBG. — GAY t. 1 1967 [1887]. — LABORDE 1872. — LE ROUX 1752. — SAR. 1920, p. 42.

antiquaille [ɑ̃tikɑj] n. f.
ÉTYM. Fin XVe; ital. anticaglia, de antico « antique ».
1 (XVIe). Vx. Œuvres d'art de l'antiquité.
1 (…) une belle corne d'abondance, telle que voyez ès (dans les) antiquailles.
Rabelais, Pantagruel, 8.
Par ext. L'Antiquité.
2 (Ces rêveurs, comme Malherbe) veulent déterrer les Grecs du monument,
Les Latins, les Hébreux, et toute l'antiquaille.
Mathurin Régnier, Satires, IX.
2 (1671). Mod., péj. Antiquité ou objet ancien sans valeur.
3 Tous ces vieux ornements (de la fable), traitez-les d'antiquailles.
Corneille, Poésies diverses.
4 Pour avoir la permission d'attaquer la vieille antiquaille de cheminée.
Mme de Sévigné, in Littré.
Au plur. Cour. Choses, objets vieux, démodés.Opinions démodées.
5 (…) vous savez bien, leurs antiquailles, leurs idées patriotiques d'il y a cent mille ans.
Zola, Rome, p. 658 (1896).
DÉR. Antiquaillerie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • antiquaille — Antiquaille. s. f. Ce qui est antique ne se dit que par mespris. Parmi les choses curieuses de ce Cabinet, il y a bien de l antiquaille. Il se dit aussi des meubles fort vieux, & qui ne valent guere. Il faut vendre toutes ces antiquailles …   Dictionnaire de l'Académie française

  • antiquaille — ANTIQUAILLE. s. fém. Terme de mépris, dont on se sert en parlant De certaines choses antiques de peu de valeur. Ce sont des antiquailles. C est un chercheur d antiquailles. [b]f♛/b] Il se dit aussi De certaines choses usées et de peu de valeur,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • antiquaille — (an ti kâ ll , ll mouillées) s. f. 1°   Chose antique de peu de valeur. Sa chambre est remplie d antiquailles. •   Pour avoir la permission d attaquer la vieille antiquaille de cheminée, SÉV. 381. 2°   Familièrement. •   Bien qu après coup tous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Antiquaille — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot Antiquaille désigne : L hôpital de l Antiquaille qui faisait partie des Hospices Civils de Lyon aujourd hui transformé en ensemble immobilier …   Wikipédia en Français

  • ANTIQUAILLE — s. f. Terme de mépris dont on se sert en parlant de Certaines choses antiques de peu de valeur. Ce sont des antiquailles. C est un chercheur d antiquailles.   Il se dit aussi de Certaines choses usées et de peu de valeur, comme de vieux meubles.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANTIQUAILLE — n. f. Ensemble de certaines choses antiques de peu de valeur. Il s’emploie surtout au pluriel. Ce sont des antiquailles. C’est un chercheur d’antiquailles. Ces meubles sont des antiquailles. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • antiquaille — nf. => Vieillerie …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Hôpital de l'Antiquaille — L Antiquaille sous la neige Présentation Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Lugdunum — Pour les articles homonymes, voir Lugdunum (homonymie). Lugdunum Site antique de Lyon …   Wikipédia en Français

  • Joseph Rollet — Pour les articles homonymes, voir Rollet. Martin, Pierre, Joseph Rollet, né le 12 novembre 1824 à Lagnieu et mort le 2 août 1894 à Lyon, est un médecin, vénérologue et chirurgien français …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.